Dialogues entre art et recherche : d'un ingénieux bricolage - le régime de l’œuvre d'art chez Lévi-Strauss
Séminaires

  • Le mardi 14 novembre 2017 - de 17h à 18h30
  • Laboratoire(s) organisateur(s) : CEAC, EA 3587
  • Intervenants : Anne Boissière reçoit Raphaël Gomérieux
  • Lieu : Salle A3.514
  • Contact : Brigitte Lecomte
Description scientifique

Loin d’être l’apanage des sociétés primitives ou le signe d’une humanité archaïque, la pensée sauvage est au contraire - selon l’anthropologue Claude Lévi-Strauss - un attribut universel de l’esprit humain dont la légitimité est constamment menacée par la rationalisation à des fins de rendements.
Dans nos sociétés développées, la création artistique figure même l’un des derniers territoires où pensée sauvage et pensée rationnelle trouvent l’occasion d’une synthèse réussie. Entre bricolage et démarche d’ingénieur, entre sensible et intelligible, le régime de l’œuvre d’art prend pour Lévi-Strauss la forme d’un véritable modèle épistémologique.

Pourtant, l’anthropologue a rapidement tourné le dos à l’art d’après-guerre comme à un ensemble homogène, ratant la sympathie profonde qui aurait pu lier sa réflexion au travail de certains artistes. Il s’agira aussi de renouer ce dialogue avec l’art contemporain.