PECPEO : Exploration des troubles de mémoire, affectifs et relationnels chez les enfants orphelins ou témoins

LLogoe projet PECPEO (Prise En Charge Psychologique d’Enfants Orphelins) a été récompensé comme dix autres projets suite à la première vague d’appel à projets de la Fondation OCIRP (Organisme Commun des Institutions de Rente et de Prévoyance)  en 2010. Les lauréats se  partagent une enveloppe de 134 000 € pour permettre et promouvoir la réalisation de leurs actions. Pour PECPEO, le financement porte sur la phase de diagnostic du projet intitulée « Exploration des troubles de mémoire, affectifs et relationnels chez les enfants orphelins ou témoins ». L’équipe scientifique est composée de deux enseignants-chercheurs, de plusieurs psychologues et psychologues scolaires et d’une ingénieure d’étude.

 

PROTOCOLE PECPEO

Jérôme Clerc, enseignant-chercheur, membre du laboratoire PSITEC (Psychologie: Interactions, Temps, Emotions, Cognitions) de l’Université Lille 3 coordonne avec Guy Cordier, pédopsychiatre, ce projet de recherche visant, à long terme, à élaborer un programme de prise en charge psychologique multidimensionnelle à destination des enfants orphelins de père et / ou de mère. L’objectif principal est d’étudier les conséquences du statut d’orphelin sur des aspects affectifs, cognitifs et sociaux du fonctionnement psychologique. En parallèle, les membres de l’équipe vont également proposer au parent restant de s’exprimer, notamment sur l’accompagnement psychologique jugé nécessaire pour son enfant et éventuellement pour lui-même.


Après une phase dédiée à l’obtention des différentes autorisations nécessaires, le recueil de données s’amorce en cette fin d’année 2012. Il aura en effet fallu recueillir les autorisations du Comité de Protection des Personnes (CPP), de l’AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, aujourd’hui transformée en ANSM), du CCTIRS (Comité Consultatif sur le Traitement de l'Information en matière de Recherche dans le domaine de la Santé) ainsi que de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés).

METHODOLOGIE  ET MISE EN OEUVRE DU PROJET

Cette étude dédiée aux difficultés rencontrées par un enfant ayant perdu son père ou sa mère (orphelins dits « exclusifs », à différencier des orphelins dits « absolus » ayant perdu leurs deux parents), sera menée en constituant deux groupes, l'un expérimental (enfants orphelins exclusifs) l'autre témoin (enfants non orphelins). L’étude portera sur 200 enfants et sur le parent restant des enfants orphelins. Une double méthodologie, à la fois clinique et expérimentale sera mise en œuvre :

  • CLINIQUE

À travers des entretiens semi-directifs menés auprès des enfants orphelins : il s’agira d’entretiens de recherche et non d’entretiens thérapeutiques.

  • EXPERIMENTALE

Les enfants rencontrés seront sollicités pour remplir des questionnaires (attachement, sentiment d'efficacité personnelle, harcèlement scolaire), effectuer deux tâches mnésiques (une tâche typée « recherche », et le test de mémoire standardisé « CMS »), et remplir l’échelle de dépression MDI-C.
L'accès aux enfants orphelins est permis en partie par l'insertion dans les réseaux professionnels des psychologues praticiennes impliqués dans le projet et par des contacts avec des acteurs du monde associatif et des collectivités territoriales susceptibles de relayer à des familles endeuillées la proposition de participation à l’étude.

Dernière mise à jour : vendredi 21 décembre 2012 à 18h02