Master Traduction Spécialisée Multilingue (membre du réseau EMT)

 

  • Au cours des dix dernières années, le marché de la traduction a connu une évolution rapide. La prépondérance des petites agences de traduction reposant exclusivement sur des traducteurs et autres ressources internes s'estompe peu à peu pour laisser la place à des sociétés de plus grande envergure. Ces dernières, proposant leurs services de traduction en une seule langue ou en de multiples combinaisons de langues, s'appuient sur une externalisation quasiment totale des tâches de traduction. Les agences recrutent moins de traducteurs pour travailler en interne et font appel à des indépendants, alors qu'un profil relativement nouveau ne cesse de se développer : le chef de projets de traduction. En parallèle, principalement en raison de la généralisation des technologies de l'information, de nombreux outils et logiciels propres à l'industrie de la traduction ont vu le jour. Permettant d'améliorer la qualité et d'augmenter la productivité, les outils d'aide à la traduction (tels que les mémoires de traduction, les logiciels de localisation, mais aussi la traduction automatique et les outils de corpus) font désormais partie intégrante de l'environnement de travail de tout traducteur technique. Une connaissance approfondie de ces outils et technologies constitue donc désormais une nécessité incontournable pour tout intervenant actif sur le marché des métiers de la traduction. Quel que soit le poste occupé, il est en effet nécessaire d'être à même d'appréhender les divers types de projets et les formats sous lesquels les informations, textuelles ou autres, sont présentées.

  • En termes de formation pour ce marché de plus en plus complexe, il est dès lors impératif non seulement de développer les compétences linguistiques et de traduction – base fondamentale de cet apprentissage – mais également de forger des compétences solides tant en informatique qu'en gestion. Créé en 2004, le Master en traduction spécialisée multilingue : technologies et gestion de projets (TSM) a été conçu en tenant compte de l'évolution rapide de ce marché. Notre programme de formation polyvalent aborde dans le détail tous les aspects de la traduction, avec une attention particulière portée aux outils d'aide à la traduction et à la gestion de projets. En fonction des affinités, les étudiants auront donc la possibilité d'aborder le marché de la traduction en s'orientant vers la fonction de leur choix : traducteur technique (à partir de deux langues sources), localiseur ou chef de projets. Notre programme intègre également une formation à la traduction automatique (TA) désormais incontournable. De plus, des cours de révision et de post-édition sont dispensés afin de permettre aux futurs traducteurs de se familiariser avec ces différentes tâches. L'objectif de ce Master est de doter les étudiants des compétences nécessaires pour leur permettre de s'adapter à un nouvel environnement de travail, tout en faisant face aux changements permanents avec aisance et professionnalisme. 

Aperçu de la première année (M1)

  • La première année du Master a pour principal objectif de consolider les compétences en traduction de nos étudiants, et ce dans des domaines spécifiques (administratif, économique, financier, informatique, juridique, institutionnel, médical, technique et scientifique). Renforcé par des enseignements axés sur la terminologie, la compilation et l'exploitation de bases de données linguistiques, et les stratégies de recherche documentaire, cet apprentissage permet aux étudiants d’assimiler les méthodes de travail adéquates. Au cours du M1, les étudiants sont formés aux outils d’aide à la traduction (suite logicielle SDL Studio, bases de la traduction automatique, corpus électroniques). Ils améliorent en outre leurs connaissances en informatique afin d’être aptes à suivre les cours de localisation dispensés en M2. Les étudiants sont également initiés à la gestion de projets. Les grandes questions théoriques concernant la traduction ne sont pas laissées de côté et sont abordées dans le cadre d’un cours de traductologie théorique. Dès le second semestre, les étudiants gèrent des projets de traduction individuels pour leurs deux langues de travail, sous la supervision de traducteurs professionnels. En complément, des projets de traduction collectifs sont réalisés en autonomie dans le cadre du Skills Lab.
    Tout au long de la première année, l’accent est mis sur la maîtrise parfaite de la langue maternelle, y compris en langue de spéciliaté. Par ailleurs, les étudiants ont la possibilité de se spécialiser à travers des enseignements optionnels : introduction aux techniques de traduction audio-visuelle, à la traduction de jeux vidéo, au traitement automatique des langues, ou de perfectionner leur connaissance d’une troisième langue étrangère. Un stage de deux mois minimum clôture cette année et permet aux étudiants de faire leurs premiers pas dans le monde professionnel.

Aperçu de la deuxième année (M2)

  • La seconde année du Master est dans la continuité de la première : au-delà d'une formation complémentaire aux outils d'aide à la traduction (logiciels mais aussi solutions SaaS), y compris la traduction automatique, à la gestion de projets, la formation propose des enseignements relatifs à la localisation (de logiciels et de sites web) et à la création de sites web multilingues. Ces cours sont dispensés par des localisateurs et chefs de projets professionnels. Les enseignements de traduction, également pris en charge par des traducteurs professionnels, reproduisent un environnement de travail réel, chaque étudiant devant mener à bien la traduction d’un projet individuel à partir de chacune de ses langues sources. En complément, des projets de traduction collectifs sont réalisés en autonomie dans le cadre du Skills Lab.

    Ces enseignements pratiques s’accompagnent d’une série de cours de linguistique appliquée à la traduction (structures fondamentales de la langue, analyse linguistique comparée), et de séminaires laissant la parole à des professionnels actifs dans différents secteurs de la traduction. Un stage de six mois (débutant en mars) permet aux étudiants de mettre en pratique les connaissances techniques acquises au cours du premier semestre.

  • Le Master en traduction spécialisée multilingue : technologies et gestion de projets est le fruit d'une étroite collaboration avec une équipe de professionnels du secteur, dont la participation et l'évaluation constantes sont un des gages de l'évolution et de la qualité de notre Master.

  • Des conférences à visée professionnelle ou liées à la recherche en traduction et en traductologie sont par ailleurs organisées tout au long de l’année, en partenariat avec le Master MéLexTra (Métiers de Lexique et de la Traduction).

  1. Multilinguisme : les étudiants développent des compétences linguistiques dans au moins deux langues étrangères (anglais + langue B au choix parmi allemand, espagnol, italien, néerlandais, russe, suédois) avec un même niveau d'exigence.
  2. Nouvelles technologies : les étudiants acquièrent des connaissances approfondies d'une variété d'outils d'aide à la traduction (mémoires de traduction, outils de gestion terminologique, outils de localisation, outils de corpus) et se familiarisent avec des outils de traduction automatique.
  3. Professionnalisation : 49% des cours sont assurés par des professionnels au niveau M1, 68% au niveau M2.

Les stages sont obligatoires : minimum de 2 mois en M1, 6 mois en M2 (avec une exception de 5 mois pour les stages à la DGT). Une Charte des Stages spécifie les types de stages autorisés. Un des deux stages se fait à l’étranger.

  • Traduire des textes spécialisés vers le français à partir de 2 langues de départ, l'anglais puis une langue au choix parmi allemand, espagnol, italien, néerlandais, polonais, russe, suédois (langues ouvertes en fonction des effectifs)
  • Gérer des projets de traduction multilingue 
  • Maîtriser des outils de TAO, notamment SDL Trados Studio, et d'Assurance Qualité (ex : QA Distiller, XBench)
  • Utiliser des logiciels (Olifant, LF Aligner) ou des plateformes (Wordbee) spécifiques à la traduction
  • Utiliser des outils de Traduction Machine/Automatique
  • Compiler et exploiter des corpus électroniques comparables et parallèles
  • Connaître les logiciels de gestion de terminologie
  • Effectuer de la recherche documentaire spécialisée
  • Utiliser de façon avancée des logiciels de bureautique (Suite Office)
  • Utiliser les logiciels spécialisés en localisation, en PAO, et des logiciels multimédia (ex : Adobe Photoshop, Indesign, Flash, Dreamweaver)
  • Connaître les bases de la conception de sites web (HTML, CSS) et les techniques de base de la manipulation de fichiers XML
  • Connaître les techniques de base de l'interprétariat d'entreprise, de la traduction de jeux vidéo, de la traduction audio-visuelle
  • Connaître l'économie, le droit, la gestion informatique et la communication appliqués au monde de l'entreprise
  • Savoir prendre du recul théorique par rapport à l'activité et au rôle du traducteur
  • Connaître le monde de la recherche en traduction et en traductologie

Dans le cadre de votre activité, vous pouvez être amené.e à :

  • Réaliser des traductions spécialisées
  • Gérer des projets de traduction unilingues ou multilingues (supervision de l'ensemble du projet de traduction : de la commande à la livraison client)
  • Localiser des contenus électroniques (sites web, logiciels, jeux vidéo)
  • Effectuer des révisions techniques et linguistiques, de la post-édition
  • Contrôler la qualité des traductions
  • Évaluer des traductions automatiques destinées à une utilisation commerciale
  • Compiler des glossaires terminologiques, des corpus ou des mémoires de traduction

 

Comment accéder au master ?

En M1 :

Vous êtes titulaire d'une Licence mention LEA, LLCER et vous justifiez :

  • d'une excellente maîtrise du français que vous soyez francophone ou non
  • du niveau C1 du cadre européen en anglais
  • du niveau C1 du cadre européen dans une seconde langue : allemand, espagnol, italien, néerlandais, polonais, russe, suédois (ouverture en fonction des effectifs)
  • d'une très bonne utilisation de l'outil informatique, notamment de la bureautique

Vous pouvez déposer un dossier afin d'intégrer le Master 1 TSM.

Vous avez des diplômes différents, une solide expérience personnelle ou professionnelle en lien avec la traduction.

Vous pouvez déposer votre dossier pour intégrer le Master 1 TSM en incluant le formulaire de validation des acquis

En M2 :

Vous êtes titulaire du Master 1 TSM de Lille : vous avez accès de droit au M2.

Vous êtes titulaire d'un Master 1 équivalent et vous justifiez :

  • d'une excellente maîtrise du français que vous soyez francophone ou non
  • du niveau C1 du cadre européen en anglais
  • du niveau C1 du cadre européen dans une seconde langue allemand, espagnol, italien, néerlandais, polonais, russe, suédois.
  • d'une très bonne maîtrise des outils informatiques, notamment la bureautique (C2i conseillé) et d'une connaissance de base des outils de TAO

Vous pouvez poser votre candidature en Master 2 TSM.

Vous avez des diplômes différents, une solide expérience personnelle ou professionnelle en lien avec la traduction.

Vous pouvez poser votre candidature pour intégrer le Master 2 TSM en incluant le formulaire de validation des acquis.

 

Toutes les informations relatives à la procédure de candidature (en M1 pour tous, en M2 pour les étudiants extérieurs) sont disponibles ici.

L'équipe de coordination du master :

  • Responsable pédagogique : Rudy Loock : rudy.loock@univ-lille3.fr
  • Responsable adjointe : Nathalie Moulard : nathalie.moulard@univ-lille3.fr
  • Secrétariat du Master TSM : Chrystèle Chesneau chrystele.chesneau@univ-lille3.fr Tel : 03 20 41 74 04

Site internet officiel de la mention de master "Traduction, Interprétation" de l'Université de Lille : https://master-traduction.univ-lille3.fr/


page précédente
Dernière mise à jour : mercredi 04 avril 2018 à 11h03