La professionnalisation  à l’UFR MIME

Pour favoriser l’insertion de ses étudiants, l’UFR MIME propose plusieurs interactions avec le monde socio-économique.

En complément de nos "rencontres métiers", de l'intervention de professionnels dans nos formations, nos étudiants vont parfaire et appliquer leurs connaissances en entreprise via

Les étudiants ont l’opportunité de suivre des stages en entreprise, dans le milieu associatif ou dans l’administration publique dès la deuxième année de licence (2 semaines) et ce jusqu’en deuxième année de Master (6 mois).

Les stages en licence sont l’occasion de découvrir l’entreprise et de développer des compétences en assistance de projets alors que les stages de fin d’études en master permettent aux étudiants de remplir des fonctions de chargé-e d’études et des missions de conception et de suivi de projets.

..., envoyez-nous l'offre par mail.

Une fois, l'offre validée par les responsables pédagogiques, elle sera diffusée via notre plate-forme moodle à l'ensemble de nos étudiants qui candidaterons directement auprès de vous.

Vous avez également la possibilité de diffuser votre offre sur la plate-forme Lilagora.

Une fois que l'étudiant a trouvé un stage, il doit établir une convention.

La convention est obligatoire, elle vous protègent en cas d’accident du travail sur le lieu et le  trajet de votre stage.

Vous devrez donc saisir votre convention de stage directement sur votre Espace Numérique de Travail, via l'application Pstage.

Vous aurez besoin d'informations :

  • vous concernant
  • concernant l'organisme où vous effectuez votre stage (SIRET et code APE pour les stages en France uniquement)
  • concernant le tuteur professionnel et le signataire de l'établissement d'accueil (nom, prénom, fonction, tél et mail)
  • concernant le stage en lui-même (thème, dates, compétences à acquérir ou à développer…)

Une fois remplies et signées par l'étudiant, le tuteur professionnel et le représentant légal de l'entreprise, les conventions sont à déposer au secrétariat de l'UFR MIME pour vérification et mise à la signature de votre tuteur pédagogique.

Une fois les conventions signée, vous devrez les déposer pour signature de la Présidente de l'Université au BAIP (à Mme Magniez) 15 jours avant le début de votre stage.

Cela permet à nos étudiants :
  • de mettre directement en pratique les connaissances et compétences acquises en formation au sein d'une entreprise,
  • de tisser un réseau de professionnels,
  • d'acquérir une véritable expérience professionnelle,
  • d'intégrer plus facilement le marché de l’emploi.

Les avantages pour l'entreprise

  • L'entreprise recrute un novueau talent qu'elle forme à un métier et qu'elle rend opérationnel, avec ses méthodes d’organisation.
  • Les salariés titulaires d’un contrat de professionnalisation ne rentrent pas dans le calcul des seuils sociaux et fiscaux. 
  • L'entreprise peut bénéficier d’aides fiscales selon la législation en vigueur.
  • L'OPCA peut prendre en charge les frais de formation selon les conditions de branche

Les formations concernées :

  • la licence pro CCAP (contrat d’un an)
  • le master 2 CEPE (contrat de 10 mois)
  • le master 2 ECAPE (contrat de 10 mois)
  • le master 2 MIASHS parcours WA (contrat de 10 mois)
  • le master 2 MIASHS parcours statistique (contrat de 10 mois)
  • le master 2 MIASHS parcours S.C.E. (contrat de 10 mois)

..., envoyez-nous l'offre par mail.

Une fois, l'offre validée par les responsables pédagogiques, elle sera diffusée via notre plate-forme moodle à l'ensemble de nos étudiants qui candidaterons directement auprès de vous.

Vous avez également la possibilité de diffuser votre offre sur la plate-forme Lilagora.

Pour plus d'informations et de renseignements sur les formations dispensées en contrat de professionnalisation, contactez Delphine Debarge par mail ou au 03.20.41.62.37.

Sous réserve que l’étudiant(e) ait été admis(e) à s'inscrit dans la formation concernée par le contrat de professionnalisation à l’Université Lille 3

Etape 1 : l’étudiant(e) a trouvé une structure prête à l’accueillir en contrat de professionnalisation, il/elle contacte la secrétaire pédagogique en charge de sa formation de l’UFR MIME.

Etape 2 : l’UFR MIME contacte la structure d’accueil pour mettre en place la convention de formation et transmet l’ensemble des informations permettant d’établir le contrat de travail à la structure d’accueil

Etape 3 :  la convention de formation est signée par les 2 parties, d’abord par la structure d’accueil puis par l’Université Lille3.

Etape 4 : l’étudiant(e) et l’employeur signent le contrat de professionnalisation (CERFA établi par la structure d’accueil). Les dates de début et de fin de contrat doivent être identiques à celles indiquées sur la convention de formation signée au préalable ;

Etape 5 : l’étudiant(e) alternant(e) transmet une copie du contrat de professionnalisation signé à l’UFR MIME dans les plus brefs délais.

L’université
L'UFR MIME s'engage à mettre en oeuvre le programme de formation ainsi que le calendrier de formation tel que présenté dans la convention de formation.
Le tuteur pédagogique désigné en début d’année s’engage à suivre individuellement chaque étudiant.

L’étudiant
L’étudiant, signataire de son contrat de travail sous le régime du contrat de professionnalisation, s’engage à réaliser les missions qui lui sont confiées par la structure d’accueil et à suivre la formation avec assiduité. La présence à l'UFR est obligatoire au cours des 3 jours formations (sur les périodes de formation du calendrier universitaire).

La structure d’accueil (tuteur professionnel)
Le tuteur professionnel désigné lors de l’élaboration de la convention de formation, s’engage à transmettre à l’étudiant les pratiques qui vont lui permettre d’acquérir une qualification, à lui proposer des missions en relation avec cet objectif et à lui garantir les conditions favorables au suivi des enseignements. Il est son interlocuteur principal et valide la note d’intention.
Il réalise des bilans intermédiaires pour vérifier le respect des objectifs et déceler les éventuelles difficultés rencontrées par l’étudiant.
Le tuteur professionnel doit justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 2 ans en rapport avec la qualification visée et doit également être volontaire et confirmé.


Dernière mise à jour : mardi 01 mars 2016 à 11h16