Politique handicap de l'université de Lille - SHS

La CPU et le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ont signé le 19 avril 2012, devant l’ensemble des présidents d’université et directeurs d’établissement membres de la CPU, la charte Université/Handicap.

En s’engageant dans cette nouvelle charte, les universités ont souhaité inscrire le handicap au coeur des stratégies d’établissement dans le cadre d’une démarche globale concernant à la fois les étudiants et les personnels, la formation comme la recherche.

Cet engagement pour l'Université de Lille, Sciences Humaines et sociales est décliné sous forme d’un schéma directeur pluriannuel adopté en conseil d’administration, mais aussi au travers d'une convention handicap universités-entreprises signée avec plus de dix partenaires.

En savoir plus...

  • Schéma directeur de politique handicap (SDPH) de l'université - L'UdL-SHS dispose d'un SDPH depuis le 10 juillet 2015 (vote en CA). Les principaux objectifs sont ceux requis par la loi : rendre l'université accessible à tous, des bâtiments aux ressources numériques. Le plan d'action comporte un axe étudiants et un axe personnels, auxquels s'ajoute un axe transversal (l'accessibilité). Plus d'une trentaine de propositions très concrètes sont faites, détaillées sous forme de « fiches-action ».
  • Le 3 juillet 2015, les universités lilloises ont conclu une convention sur le handicap avec le rectorat, la Direccte, l'Onisep et 10 entreprises (Atac, Auchan, Bonduelle, Capgemini, Cyrillus Vertbaudet Group, Happychic, Manpower, Promod, Société Wordline du groupe ATOS, Thales). Cette convention prévoit notamment de renforcer l'accompagnement des élèves et des étudiant-e-s en situation de handicap pour faciliter leur accès aux campus, leur orientation, leur réussite et leur insertion professionnelle. Depuis sa signature, la convention a d’ores et déjà été étendue à Bayer, élargissant ainsi le partenariat au secteur pharmaceutique.